Voyage dans le Temps

Carte Postale Historique de Warmbach (1930)

Carte Postale Historique de Warmbach (1930)

Histoire de Warmbach

Blason de Warmbach
Le mot „Warmbach" remonte probablement à l’ancien haut-allemand „Warba". Cela signifie rotation, mouvement ou ruisseau avec des tourbillons. Mais il pourrait avoir une origine totalement différente et signifier „ruisseau du Waro".

En l’an 754, Warmbach, ainsi que Minseln, était mentionné pour la première fois dans un document du monastère de Saint Gall. Des découvertes sur son territoire prouvent une colonisation plus précoce remontant au temps des Romains.

Aux côtés de l’agriculture, la pêche et la navigation étaient les activités essentielles de la population. Membres de la Coopérative du Rhin, les bateliers de Warmbach avaient le droit de transporter hebdomadairement marchandises et personnes sur le fleuve, de Rheinfelden à Bâle. Ils possédaient par ailleurs le monopole du transport des pierres qui venaient des carrières de Dinkelberg et qui étaient transportées à Bâle.

Les armoiries reflètent fidèlement ces éléments: Sur un écu d’argent est représenté un ruisseau bleu en direction de la bande horizontale (fasce), une pierre carrée en couleur naturelle en occupant le cœur. En raison de cette indication de couleur „naturelle" la pierre fut d’abord colorée en brun. Cet usage a disparu, et c’est pour cette raison, que dans le dossier des armoiries (Archives générales du land à Karlsruhe sous la côte 450/2546), on retrouve la notion "pierre dessinée en noir".

A sa propre demande, la municipalité de Warmbach a rejoint la double municipalité de Nollingen-Badisch Rheinfelden en 1921.
En 1922, les anciennes communes Nollingen-Badisch Rheinfelden et Warmbach s’élevèrent au rang de ville. Celles-ci furent alors nommées Rheinfelden, nom auquel fut ajouté le supplément officiel "(Bade)" en 1963.

Durch die Nutzung dieser Website erklären Sie sich damit einverstanden, dass unsere Dienste Cookies verwenden. Mehr erfahren OK