Contact

Herr
Elmar Wendland
Geschäftsführer; Wirtschaftsförderer
Téléphone:
+49 +49 (0)7623 966 87-11
Télécopie:
+49 +49 (0)7623 966 87-28
Zimmer 212, Karl-Fürstenberg-Straße 17


Site Économique

Rheinfelden relie. Ce slogan de Rheinfelden est valable pour tous les domaines de la vie publique, y compris l’activité économique. 

Rheinfelden relie Bade du Sud, Suisse du Nord et Alsace

La ville de Rheinfelden (Bade) est située à l’extrême sud-ouest de l’Allemagne, dans la région trinationale appelée "Dreiländereck". Les distances entre l’Allemagne, la Suisse et la  France sont ici très réduites. Il s’agit d’un point de rencontre de trois cultures différentes, trois marchés différents, de plusieurs langues et dialectes. Grâce aux frontaliers, aux différents partenaires amenés à coopérer, aux amitiés ou aux habitudes d’achat, un mélange intéressant et une bonne harmonie se sont installés. La promotion de la région a été confiée à la Wirtschaftsregion Südwest GmbH à laquelle la ville de Rheinfelden (Bade) est associée.

Il y a de nombreux  projets de coopération transfrontalière. "Infobest Palmrain“ a été créée comme organisme de contact trinational et s’occupe de toutes sortes de projets transfrontaliers.

Traditionnellement, la ville a toujours entretenu de bonnes relations avec la ville de Rheinfelden (Suisse). Les deux villes ne portent pas seulement le même nom, mais elles réalisent également ensemble l’Agenda Local 21, elles fêtent le Nouvel An sur le pont du Rhin et organisent ensemble une réception de Nouvel An. La patinoire commune est utilisée par les populations de chaque côté du Rhin. Ce petit résumé illustre les relations de bon voisinage.

Rheinfelden relie production et services

La structure économique actuelle de Rheinfelden se présente sous la forme d’un mélange de branches variées couvrant entreprises petites, moyennes et grandes. Autrefois, la ville de Rheinfelden était purement industrielle, mais ce secteur, bien que toujours productif, perd de son importance par rapport au secteur des services. Les secteurs principaux sont les sous-traitants de l’industrie automobile, la chimie, les fournisseurs d’énergie, les techniques médicales et les médias.

Les dix plus grandes entreprises locales (par ordre alphabétique):

• Aluminium Rheinfelden GmbH (fonderie de métal léger/ sous-traitant de l’industrie automobile)
• Cabot Rheinfelden GmbH (chimie)
• Evonik Industries AG (chimie)
• Dr. Osypka GmbH (technique médicale)
• EnergieDienst AG (production d’énergie)
• mhPlus - BKK Hochrhein-Wiesental caisse maladie)
• OZ Druck und Medien GmbH / Verlags GmbH / BPV Medien Vertrieb (médias)
• Sparkasse Lörrach-Rheinfelden (services financiers)
• St. Josefshaus Herten (atelier pour handicapés)
• Umicore AG (chimie spéciale/ sous-traitant de l’industrie automobile)


D’autres employeurs importants sont la Frauenklinik (Hôpital gynécologique) de Rheinfelden et l’administration de Rheinfelden (Bade) avec ses institutions.

Rheinfelden relie tradition et modernité

Ce mélange d’entreprises petites, moyennes et grandes existe seulement depuis les années 1980. Pendant plusieurs décades, trois grandes entreprises ont dominé l’image économique de Rheinfelden: Aluminiumhütte (aujourd’hui Aluminium Rheinfelden GmbH), Dynamit Nobel/Hüls et Degussa (aujourd’hui Degussa AG) ainsi que Kraftübertragungswerke Rheinfelden (KWR, aujourd’hui Energiedienst AG).

Ces entreprises se sont établies au tournant du XXe siècle ; dès le début de leur fonctionnement et durant une longue période, elles ont marqué de leur empreinte l’image de Rheinfelden comme lieu de production industrielle, et ont employé, durant la période faste, environ 4.000 personnes. Les industries se sont installées au moment de la construction de la première centrale hydro-électrique européenne, en raison de coûts énergétiques avantageux. On  peut dire, que ces entreprises sont la base de la ville de Rheinfelden (Bade), si on songe qu’à l’époque, il n’existait à Rheinfelden que quelques espaces verts,  un petit vignoble, un poste de douane et une gare pour Rheinfelden/ Suisse.

A partir du moment, où, dans les années 80, les premiers signes de crise se sont manifestés et que des licenciements massifs ont suivi, le visage économique de Rheinfelden a progressivement changé. De nouvelles zones industrielles se sont établies dans la Schildgasse et à Herten attirant des petites et moyennes entreprises. A l’heure actuelle, ce sont elles qui offrent la plupart des emplois et sont à la base de la croissance de la ville. Cependant, les trois grandes entreprises citées ci-dessus continuent à jouer un rôle important.

Rheinfelden relie travail et joie de vivre

Travailler à Rheinfelden signifie également jouir d’une qualité de vie exceptionnelle, grâce au vaste  choix d’évènements théâtraux, culturels et culinaires. Ce n’est pas seulement le Rhin qui offre la possibilité de longues promenades, d’activités sportives et en été d’un rafraîchissement. Ce sont aussi la Forêt Noire et le Dinkelberg situé pour une grande partie sur le territoire de Rheinfelden qui invitent les gens à se relaxer et à rester, leur offrant nombre d’endroits  tranquilles, un réseau de chemins de randonnée et des vues magnifiques. Et celui qui veut aller encore plus haut – ou plonger encore plus bas - peut facilement atteindre les Alpes ou le Lac de Constance en à peine une heure de temps.

Le choix culturel dans le Dreiländereck est multiple: en dehors des expositions itinérantes et autres moments culturels phares à Rheinfelden, c’est surtout Bâle qui attire des visiteurs avec ses théâtres, ses musées, ses comédies musicales et ses salons Les grandes villes de Fribourg en Brisgau et Zurich sont situées non loin de Rheinfelden. Des murailles historiques et pleines de charme peuvent être admirées au Château de Beuggen, dans notre ville jumelle suisse de Rheinfelden ainsi que  dans la ville de Laufenburg (D+CH).
Du point de vue culinaire,  il est agréable de vivre dans le Dreiländereck. L’excellente cuisine badoise et le vin badois sont  réputés  en raison de leur qualité. En outre, l’Alsace n’est pas loin pour celui qui aime jouir du savoir-vivre français!

Rheinfelden relie le Dreiländereck au reste de l’Europe

Le Dreiländereck possède un excellent réseau de transports par route, rail, eau et air. Depuis le printemps 2006, avec l’achèvement de  l’autoroute A 861 qui constitue le lien entre le réseau d’autoroutes allemandes et suisses, les choses se sont encore améliorées. Il ne faut pas plus de 9 minutes pour couvrir les 15 km qui nous séparent de Bâle, en utilisant les transports en commun. En voiture, cela ne dure guère plus. A Bâle, on a accès au réseau  ICE couvrant l’axe nord-sud , ce qui permet d’atteindre les métropoles économiques comme Francfort, Berlin, Hambourg, Milan ou Paris en un temps réduit.

De plus, l’Euroairport Bâle-Mulhouse-Fribourg offre des vols vers de nombreuses destinations européennes telles que Bruxelles, Copenhague, Rome ou Madrid. L’accès à l’aéroport de Zurich, à seulement 70 km, est également facile et rapide. Le transport de marchandises par navire, depuis et vers Rheinfelden est également possible: La navigation rhénane des marchandises commence à Rheinfelden. Il constitue donc le premier port du Rhin en Allemagne.

Qu’est-ce que Rheinfelden relie pour vous?


Durch die Nutzung dieser Website erklären Sie sich damit einverstanden, dass unsere Dienste Cookies verwenden. Mehr erfahren OK